Aujourd'hui présentation de Marc Etcheverry pour la composition "Symphonie imaginaire" :

Marc Etcheverry a fait ses études supérieures de musique au CRR de Boulogne-Billancourt, dans les classes de Raymond KATARZINSKI (Tuba), de Naji HAKIM (Analyse musicale), et de Pierre GROUVEL (Harmonie, Contrepoint, Orchestration).
Il sera également élève dans la classe de tuba de Philippe LEGRIS au CRR de Paris, ainsi qu’au CRD du Raincy dans la classe de Thierry THIBAULT, où il obtient un Premier Prix de Tuba à l’Unanimité du Jury en 1996.
Il a étudié la Direction d’orchestre avec I-Ming HUANG et obtient un Premier Prix d’Orchestration au CRR de Boulogne-Billancourt en 1996, dans les classes de Pierre GROUVEL et Yoshihisa TAÏRA. Admissible au CNSM de Paris en Direction d’orchestre en 1996, puis admissible en Ecriture au CNSM de Lyon en 2000, il est aujourd’hui compositeur, arrangeur et orchestrateur pour différentes formations et productions en France et à l’Etranger, pour Brass Band, Big Band, Orchestre Symphonique et Orchestre d’harmonie.
Titulaire du DADSM - Direction d’orchestre d’harmonie en 2012, Marc Etcheverry est actuellement professeur-coordinateur des classes de Pratiques collectives au CRC de Bagnolet en Seine-Saint-Denis, où il enseigne également le tuba et la formation musicale.

Nous commençons notre présentation de nos compositeurs finalistes : Olivier Costa avec la composition Bon vent.

Batteur et percussionniste formé auprès de Jean-Marc et Emmanuel Lajudie et du Conservatoire de Limoges , il participe à de multiples projets musicaux de styles variés allant de la musique orchestrale, à la comédie musicale en passant par le jazz et le rock.
Il enseigne la batterie depuis 22 ans en Région limousin, et développe en parallèle ses compositions et autres arrangements pour diverses formations. Il répond régulièrement aux commandes de ses collègues professeurs d'instruments en écrivant des pièces pour musiques de chambre, orchestre d'harmonie et symphonique.
Ses dernières créations jouées sont :
• Voyage initiatique pour quatuor de trompette
• Ocean Trip pour quintette de violoncelle
• Monde sauvage pour trio de trompette (Festival Eretécé - France)
• Mégétal pour saxophone et marimba (1er prix Concours Hélianthe - France)
• Arrangement symphonique de la comédie musicale 14-18 de Mathieu POURILLE
Partitions éditées chez : Profs-EditionAlfonce Production, Klarthe Editions .

Philippe Barthod :
Chef d’orchestre, lauréat du Conservatoire de Genève. Titulaire du CA de directeur de Conservatoire.

Après avoir enseigné durant plus de 10 ans, il devient conseiller technique auprès des ensembles instrumentaux amateurs en Lorraine. À ce titre, il développe de très nombreuses initiations dans les domaines de la formation, de la diffusion et de la création contemporaine. Il fonde et dirige l’ensemble instrumental A PIACERE et collabore avec plusieurs compositeurs et interprètes tels que Drake MABRY, Michel GODARD, Tristan Patrice CHALLULAU, Bernard STRUBER, Gérard CONDÉ, Luca ANTIGNANI, Claude BARTHELEMY, Laurent CHASSAIN…

Il est très régulièrement invité comme membre de jury de Diplôme d’État dans les pôles supérieurs, en CRD et CRR. Après avoir dirigé le CRD d’Epinal, la Cité des Arts de Chambéry, il est actuellement directeur du Conservatoire Henri Dutilleux du Grand Belfort

Matthieu Spiegel est né en 1977. Après une première expérience professionnelle en tant que chargé de mission dans un collectif artistique à Mulhouse en 2002, il est embauché en tant que programmateur et responsable communication du Noumatrouff (SMAC de Mulhouse) en 2007.

Dans le cadre de ses fonctions, il programme le Festival Bêtes de Scène et participe à l'organisation du Festival Génériq entre autres. À partir de 2012, il s'occupe aussi de l’accompagnement des artistes en voie de professionnalisation issus de la scène locale via les dispositifs mis en place par le Noumatrouff et ceux des partenaires (Ex : Opération iceberg, Inouïs du Printemps de Bourges…).

À partir de 2016, il est nommé en tant que Directeur du FIMU à Belfort. Il gère la direction artistique et l’organisation générale du festival. Parallèlement, il mène, depuis 2018, des interventions en tant qu’enseignant vacataire à l’université sur la dimension internationale ou socio-culturelle d’un événement musical (Ex : IUT de Belfort Montbéliard) et des formations sur l’accompagnement de carrière auprès d’artistes locaux et internationaux (Ex : Institut français de Ouagadougou)."

Né en 1957, Sylvain Marchal fait ses études musicales à l'Université de Strasbourg ainsi qu’au Conservatoire National de Région où il remporte plusieurs prix en clarinette, formation musicale et musique de chambre. Il complète sa formation par des études et stages en direction d'orchestre, écriture, pédagogie… agrémentée entre autres, de multiples et enrichissantes rencontres artistiques, tout en revendiquant une large part d’autodidaxie !

Très tôt, il débute une carrière de pédagogue et enseigne la clarinette, le solfège et la musique d’ensemble dans de très nombreuses écoles de musique de la région Alsace. En 1982 et jusqu’à 2003, il participe à la création et dirige l’école municipale de musique de Mundolsheim, école aujourd’hui devenue Ecole Intercommunale de Musique « Ravel », établissement comptant quelques 500 élèves.
En 1985, ses activités professionnelles se précisent avec l’obtention du poste de conseiller artistique permanent de la Fédération des Sociétés de Musique d'Alsace, activité qu’il poursuit, jusqu’en septembre 2019, à Cadence, pôle musical régional.

D’autre part, il a dirigé plusieurs orchestres d’harmonie, big-bands, opéras et, comme chef invité, de multiples formations instrumentales et vocales. En 1996, il prend la tête de l’Orchestre symphonique des jeunes de Strasbourg, une phalange de 50/60 musiciens avec laquelle se succèdent concerts (plus de 200 en dix ans), tournées (France, Québec, Italie, Grèce, Autriche, USA…), CD, créations et multiples expériences originales.

Tout en poursuivant une activité de formateur, conférencier et compositeur ayant déjà fait l’objet de nombreuses commandes, créations et éditions, il prête volontiers sa plume à diverses revues, participe à la rédaction d’ouvrages et se livre régulièrement à l’écriture de contes et autres histoires à somnolence verticale.