Découvrez dès à présent le programme de la Finale qui se déroulera les 7 & 8 décembre à la Maison du Peuple à Belfort.

 

Cliquez sur l'image pour visualiser le programme complet : 

Stéphane Maitrot, né le 10 juillet 1989 en Sâone-et-Loire, est chef d’orchestre, compositeur, arrangeur, enseignant et saxophoniste.

Il débute son apprentissage de la musique à Tournus, à l’école de musique et au sein de l’orchestre d’harmonie. À 11 ans il découvre le jazz, les musiques improvisées et la musique de rue grâce à ses professeurs et à « Association Jazz en Herbe», stage de musique pour lequel il sera ensuite animateur, professeur et qu’il dirige maintenant depuis 2011.

Son apprentissage se poursuit plus tard au sein des conservatoires de Chalon-sur-Saône, Villeurbanne, Bourgoin-Jallieu, et il est aujourd’hui en formation au CefeDEM de Lyon. Il n’en reste pas moins un autodidacte acharné puisqu’il a appris l’arrangement et la composition principalement en les pratiquant dans multiples contextes, des groupes de jazz, rue et musiques actuelles aux grandes formations, depuis déjà quinze ans.

En 2005 il crée avec son frère Romain une fanfare jazzy qui évoluera ensuite jusqu’à la création du groupe Radio Kaizman en 2012. Il tournera alors avec cette formation groove – hip-hop dans les festivals de rue et les scènes de musiques actuelles pendant 5 ans. Il sera aussi de l’aventure du groupe Groovin' Poulp qui l’emmènera jusqu’au festival Jazz à Ouaga en 2012. Parallèlement il joue et compose dans plusieurs formation (jazz, rue, ciné-concerts), dirige et arrange pour de nombreux orchestres (harmonies, banda, ensembles pédagogiques…). Il aura également l’occasion de composer pour des ensembles XXL hybrides (une centaine de musiciens tous instruments), et est actuellement en co-écriture d’un spectacle jeune public. Enfin, il crée en 2016 avec Guillaume Duriaud l’orchestre Les Grandes Z'oreilles, qui après deux ans de représentations de son répertoire « Nougaro » rencontre désormais un beau succès avec un spectacle sur la rencontre entre Brel, Brassens et Ferré, « Des poètes, des fous », pour lequel il a écrit les arrangements, signé l’écriture du spectacle, la mise en scène et la direction.

Matthieu Lemennicier présentera "Emergence of a song"

Matthieu Lemennicier commence la musique par l'apprentissage de la guitare, passant notamment par le conservatoire de Chambéry puis le CNSM de Paris. Attiré par la composition, il continue ses études dans la classe de composition pour l'image du CNSM de Lyon, avant de se former à la pédagogie dans le même établissement.
En 2011, il remporte le prix Sacem du concours international de musique de film d'animation d'Annecy. Depuis, il compose principalement pour le concert, aussi bien pour musique de chambre que pour orchestre.
En 2016, il remporte avec la pièce Émergences le prix du public lors du concours de composition « Île de créations », organisé par l'orchestre national d'Ile de France, avant d'obtenir le prix du jury l'année suivante, la pièce De la ligne à la peau étant alors créée à la Philharmonie de Paris et diffusée sur France Musique.
Il se produit également en concert, notamment au sein du duo Albaicín (avec la violoncelliste Lise Péchenart) et de l'ensemble du Grand Sbam (ensemble destiné à la création).
Titulaire du certificat d'aptitude, il enseigne actuellement la guitare au conservatoire de Privas .

Nous poursuivons la présentation de nos finalistes. Bernard Magny présentera sa composition "Rockestral Fusion".

Comment situer la musique de Bernard Magny dont la variété d'écriture est en reflet d'une époque où les contraintes stylistiques se libèrent... On peut parler de la création d'univers sonores reliés à une pensée foisonnante, souvent poétique, servie par un matériau rythmique souvent complexe. La construction musicale s'élabore toujours sur
un plan narratif et visuel, reflétant au mieux la vision de mondes où la couleur, le rythme et l'expression sont prioritaires.
L' inspiration puise également à des sources aussi variées que le tango, le jazz, les musiques traditionnelles ou le rock.
Un langage musical toujours à la recherche de nouveaux alliages sonores, croisements improbables,où l'utilisation des techniques de jeu contemporaines, sans être un but en soi, permet d'élargir la palette expressive et d'accéder à une esthétique à la croisée des chemins.
Pièces d' orchestre, pour solistes, musique de chambre, contes musicaux, arrangements, créations diverses liées parfois à des commandes, autant d'ouvertures pour une pensée musicale libre.
Un cheminement varié jalonné de rencontres riches et multiples comme le projet d'un triptyque créatif original avec le peintre Jean Becette et le guitariste Roger Eon en 2017.
En 2018, il met en musique "La petite symphonie de Léoville" pour récitant, choeur d'enfants et orchestre.
En mars 2019, création d'un "Concerto pour tuba et orchestre" , commande du CNR d'Aix en Provence.
- Finaliste du concours international de composition "Coups de vents" en 2015 - Orchestre d'harmonie
- Finaliste du concours international "Maurice Ravel" en 2016 - flûte, 2 accordéons et ensemble à cordes
- Prix du public du Concours "Vedrarias" en 2017 - duo flûte et harpe
- Prix du public du festival "Osmose" en 2018 - piano à quatre mains
Oeuvres éditées chez:
Editions Alphonse Leduc
Gérard Billaudot Éditeur S.A.
Éditions l'empreinte mélodique
- Europa Musica
HODY Musique

 

Aujourd'hui nous vous présentons Jean-Pierre Blanchet, compositeur de Devil's Here 😈:

Musicien, compositeur, arrangeur et auteur Jean-Pierre BLANCHET s’engage sur la voie de la création avant l’an 2000. Originaire de Touraine, il parcourt rapidement plusieurs endroits du globe grâce aux cuivres, au piano, aux percussions, à la direction, aux créations et à la composition. Après plusieurs formations, accompagnement, direction d’orchestre et enseignement, il obtient le CAPES d’éducation musicale en 2015. Également 3 fois admissibles au concours d’entrée du CNSM de Paris, en Saxhorn et Euphonium, il participera à plusieurs projets d’orchestres et d’ensembles de cuivres avec ou sans pistons, de la région parisienne, en passant par le centre bifurquant vers l’est et allant vers le sud de la France. Demi-Finaliste en 2018 dans 2 catégories, du concours international de composition M.Ravel, il se consacre, en dehors de son temps d’enseignant, à la composition. Plusieurs styles et univers musicaux l’influencent dans ses œuvres hétéroclites, il privilégie toujours un lien sur les personnes, endroits et moments vécus. De cette volonté, il en vient à dédicacer chaque œuvre, car « l’œuvre est vivante », puisqu’elle est jouée et qu’elle transmet ses énergies, sa vie