Actualités

Né en 1980 à Chartres en France, il débute la musique en jouant de l’orgue et s’intéresse très rapidement aux percussions, au clavecin, puis au cor, instrument qu’il étudie plusieurs années durant au Conservatoire National de Région de Toulouse.
Il étudiera trois années durant au Lemmensinstituut de Leuven, en Belgique ; études couronnées en 2006 par l’obtention d’un Master en Musique spécialité composition, option direction d’orchestre. Il aura également travaillé la direction d’orchestre avec l’illustre professeur du Conservatoire de Paris, Jean-Sébastien Béreau. Partageant les affinités d’un de ses modèles, Eric Villevière, qui a déjà créé plusieurs de ses compositions, il ne manque pas de recevoir ses conseils.
Intéressé par l’histoire de l’orchestre à vents en France – le menant en conséquence vers son passé militaire –, et prônant une action militante autour de cette formation, il réussit en 2008 un concours pour être Chef de Musique Militaire, fonction qu’il occupera jusqu’en 2013 à la Musique Principale de l’Armée de Terre.

Maxime AULIO est un compositeur autodidacte et éclectique. Son répertoire comporte des œuvres pour soliste(s) et orchestre d’harmonie, mais aussi des œuvres de musique de chambre, pour orchestre symphonique, de la musique de film.
Après un projet de doctorat en direction d’orchestre à vents à l’université du North Texas (USA), malheureusement abandonné (2015), puis une année d’enseignement (direction d’orchestre, orchestres, musique de chambre) au Conservatoire de Tours (2017), il consacre désormais son temps à la composition d’œuvres de commande ainsi qu’au travail de valorisation du répertoire français – notamment avec ses amis et collègues de l’ Association Française pour l’Essor des Ensembles à Vents (AFEEV).